Un culte de l'ours ramené aux dimensions de notre modeste nature . . . Robert Hainard naturaliste, peintre, sculpteur et écrivain suisse
LE  CAPHARNAÜM  BLAIREAULOGIQUE 
" le  Bazar  de  la  Blaireautière "



Les animaux sont très présents pendant la première guerre mondiale. Il y a d’une part, ceux qui accompagnent physiquement les militaires, comme les chevaux, les chiens ou encore les pigeons. Il y a d’autre part, les animaux parasites comme les puces et les poux. Des animaux symboles, comme le caméléon pour la section de camouflage, ou le blaireau de ce panneau de bois, sont également utilisés.

Ce panneau indicateur en bois de la 13e compagnie du 8e bataillon " MD " date de la première guerre mondiale. Il provient de la région de Craonne (Chemin des Dames),lieu de son affectation en 1917. Au cours du conflit, le nombre de compagnies spécialisées du génie augmente, et notamment avec la création de compagnies spéciales de mineurs, appelées M.D. Ces initiales sont celles des inventeurs de l'élévateur que ces unités desservaient : Mascart-Dessoliers. L'animal représenté sur ce panneau est un blaireau, qui à l'image du mineur, creuse des galeries enterrassier hors pair. Symbole de combativité agressive mais saine, de ruse et de résistance dans de nombreuses civilisations, il ne doit pas être confondu avec la brosse(objet complémentaire) destinée à étaler la crème de rasage, ou l'expression peu flatteuse lancée à certains hommes peu futés.

site de cette info  -  Musée de l'Armée




ルドビク    トオマス   /   le  Royaume  de  Meles   /  copyright ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire