Un culte de l'ours ramené aux dimensions de notre modeste nature . . . Robert Hainard naturaliste, peintre, sculpteur et écrivain suisse

Le blaireau n'est pas la seul espèce Européenne qui à l'extraordinaire faculté de forer la terre et d'excaver à la surface des quintaux de déblais, un autre mammifère à également cette capacité pour travailler la terre, cet animal c'est la taupe, célèbre insectivores qui mène tant la vie dure aux jardiniers en tapissent leurs pelouse de monticule de terre. Cet animal commun des jardins, plus connu que le blaireau, mais quant même, qui ose évoquer un jour d'avoir déjà pu observer une taupe à l'état vivant ? peut de personne vous le dirons, car elle n'apparaît guère à la vue des hommes, cela n'est vraiment qu'accidentelle. Ce que l'on connaît surtout de la taupe, se sont ses dômes de terre qui envahisses nos jardins. Tout comme le blaireau, son anatomie est tout indiqué pour une vie souterraine. Son corps cylindrique vêtu d'une fourrure noir sur l'ensemble de son corps, la taupe affiche une longueur de 16 à 18 centimètres pour un poids de plus de 120 grammes. Elle possède une tête presque sans cou, mais néanmoins elle peut s'articuler au dessus de sa tête, cette dernière est terminée par un boutoir soutenu par un os spécial et ce petit museau s'avance d'un centimètre au delà des incisives. 
La taupe a exactement les mêmes facultés d'adaptations et anatomique que le blaireau. Ces deux mammifères ont tous les deux les mêmes outils pour travail la terre aussi longtemps, aussi parfaitement et assez rapidement, la taupe peut s'enterrer sous terre en 35 secondes, "1,2,3 taupe chrono c'est parti". Le blaireau et la taupe, possède deux pattes antérieures qui ont la faculté d'être à la fois un pelle et une pioche. Chaque extrémités de doigts, l'ont peut observer, comme le montre l'image ci dessous, de très grandes griffes, ils s'en servent comme donc pioche, puis les pattes, dans leurs ensemble, sont utilisé comme une pelle. Les pattes postérieures quant à elles ne sont pas en reste, elles sont surtout elles aussi utilisées seulement comme d'une pelle pour repousser la terre vers l'extérieure. Ces formidables atouts qu'ont la taupe et le blaireau, leurs permettent ainsi de bâtir leur demeure souterraine envahis par un dédales de couloirs complexes, long et parfois profond, de véritable labyrinthes ou catacombes. Tout comme le blaireau, la forteresse noyé dans la terre de la taupe, comporte la même structure, le "château souterrain" comporte aussi un "donjons", l'endroit est rond aux murs lisses entièrement envahis par une boule de feuilles mortes et de foin comme le fait également le blaireau. Ce lieu de vie est surtout utilisé lorsque la taupe dort et élève sa progéniture. Donjon, couloirs, souterrain, catacombes ou l'austère chambre à coucher, tout est réunis afin de nous faire rappeler bel et bien une citadelle du moyennageuse, qu'elle goût de luxe ont la taupe et le blaireau, se sont tous deux de véritables châtelain.        
            




La patte du blaireau et de la taupe sont de remarquables "bios'shovel-pickaxe", c'est à dire de véritable pelles-pioches vivantes et naturelles.





Le met préféré de la taupe et du blaireau, le vers de terre, encore un point de ressemblance entre ces deux espèces. 




La taupe et le blaireau, ne sont pas les seuls animaux fouisseurs, il existe un autre animal, mais cette fois ci pas un mammifère mais un insecte, ils s'agit de la taupe grillon appelé courtilière (Gryllotalpa gryllotalpa). Certes la bête est bien moins imposante, mais affichant un poids de 3g. pour une longueur moyenne de 5 centimètres pouvant même aller jusqu'à 10 centimètres, elle n'en pas moins une redoutable fouisseuse. Elle aussi possède deux pattes antérieures bien étudier comme le blaireau et la taupe, elle s'en servent également comme une pelle et une pioche. Un teste à été fait sur la courtilière afin de démontrer sa grande force, deux boîtes de 325 grammes chacune ont été disposées dans un couloir et bien, pour pouvoir sortir de celui ci, la courtilière était capable de déplacer ces deux bloques de carton, cela veut donc dire que la taupe grillon est capable de déplacer 108 fois sont propre poids, imaginez vous en tant qu'être humain d'être capable de soulever 100 fois votre propre poids, vous seriez donc l'un de ces super héros qui envahissent depuis de nombreuses années les salles obscures ...

Vue en détaille de la patte fouisseuse de la courtilière




Pour en connaître encore plus sur l'existence de la taupe, procurez-vous le numéro spécial 68-69 de 92 pages de la Hulotte





 ルドビク    トオマス   /   le  Royaume  de  Meles   /  copyright ©



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire