Un culte de l'ours ramené aux dimensions de notre modeste nature . . . Robert Hainard naturaliste, peintre, sculpteur et écrivain suisse
LE   PELAGE  ET  LA  MUE



Dessin Philippe Gady


DESCRIPTION  GÉNÉRALE
La fourrure du blaireau comporte deux types de formations pileuses : les poils de bourre qui sont court, très fin, souple légèrement ondulés et de couleur blanc-beige, ces poils recouvrent et constituent le fond du pelage, il mesure de 2 à 4 centimètres; raison pour laquelle ils ne sont pas visibles extérieurement, Les deuxième types, sont les poils de jarre ou appelé aussi soies, ces poils sont raides et longs pouvant mesurer au minimum 5 centimètres au niveau de la nuque et pouvant aller jusqu'à 11 centimètres sur la partie dorsale et les côtés.
Pour la coloration du pelage dans sont ensemble, le dos, les flancs, et la croupe sont de couleur grise, ce qui confère à l'espèce cette couleur si caractéristique grisâtre, mais c'est différentes parties peuvent êtres parsemés de tons ocres, roux ou beiges suivant les individus. Les poils de la queue sont d'une couleur grise à partir de la base et finissent en son extrémité d'une coloration blanchâtre, mais chez certain individu, la queue peut arborer une coloration jaunâtre, ocre voir rousse. Par contre comme le montre le cliché ci dessous n°6 de la partie basale et inférieure de la queue et des parties génitales, le pelage est presque toujours maculés de jaune orangé. Pour la gorge, le ventre et les pattes, celles ci sont très sombre voir presque noirs. Sa tête très caractéristique pour cette espèce de mustélidés, est rayée de deux bandes noires qui lui dessine une sorte de masque de bandit. Les oreilles, sont noires à leurs bases et un fin liséré blanc habille leur extrémité.
Bien que la plus grande partie de la fourrure du blaireau lui donne un aspect grisâtre, les poils de jarre qui recouvre le dos, la croupe et les flancs, tous ces poils sont en faite tricolores, ils sont blancs à la racine et s'étend généralement sur la plus grande partie de la tige, puis ils deviennent noirs au deux tiers de leurs longueur de 1 à 3 cm. occupant le reste de la tige et il finissent par être clairs à l'extrémité mesurant en moyenne de 0,5 à 2,5 centimètres..    









CARACTÉRISTIQUES  DES  DIFFÉRENTS  POILS
Comme le montre la première image ci dessous, un poil typique est constitué de trois couches de matériel kératinisé : la médulla au centre, puis entouré par le cortex et vient ensuite la cuticule formant une couche superficielle.
Un poil est souvent divisé en plusieurs parties. Comme les structures ne sont pas constantes le long d'un même poil, il est important de toujours préciser à quel niveau l'observation à été faite comme le montre l'image ci dessous la deuxième image. Les cellules de la cuticule, accolées au cortex, forment un dessin qui varie parfois énormément le long d'un même poil : dans la règle la partie est atypique alors que la partie intermédiaire est la plus intéressante    




LA  MUE
Le pelage du blaireau ne se renouvelle qu'une seul fois dans l'année, celle ci débute vers le milieux ou la fin du mois de juillet, pour se poursuivre et se terminer durant la période du mois de janvier. Dans un premier temps, les nouveaux poils de jarre - reconnaissable surtout par leur aspect brillant - commence donc à pousser au niveau des parties de la nuque et du haut du dos. Puis ensuite la mue vient s'étendre de l'avant vers l'arrière de la région dorsale et vers l'abdomen. La croissance des poils de jarre atteint son apogée au court du mois d'octobre, mais en décembre, seuls les poils des pattes postérieures et de la queue n'ont pas encore été remplacés. Contrairement à certaines espèces comme l'hermine qui change de couleur de fourrure en hivers, elle devient blanche, le blaireau lui garde la même couleur de pelage toute l'année. Des chercheurs Français ont également observé que la densité du pelage du blaireau ne changeait pas sensiblement à l'échelle saisonnière.
Entre parenthèse, lorsque vous trouvez des travaux de terrassement et que vous doutez de quelle espèce il s'agit vraiment car aucun indices flagrants ne réussira à faire la différence entre une adresse de blaireau ou de renard, alors essayez de trouver des poils sur le perron des gueules ou sur des ronces autour du site. Oui beaucoup de personnes diraient c'est chercher une aiguille dans une botte de foin, mais avec des yeux exercés et une infime patience, il sera très facile de trouver ces précieux indices à ne pas négliger, car il vous donnera la solution au problème qui vous ronge tant, donner un nom sur l'animal qui habite l'endroit... N'hésitez donc pas à vous mettre dans la peau du légendaire et brillant détective Holmes ou, endossez la tenue d'un policier scientifique...       




LE  BLAIREAU  DE  RASAGE
Les poils du blaireau sont souvent considérés comme la meilleur qualité de poils, voilà pourquoi l'homme l'utilise pour étaler et faire mousser sa crème de rasage. Les poils de blaireau ont comme caractéristique de très bien retenir l'eau et d'être considéré comme doux. Selon leur qualité, cette douceur du poil peut faire de la brosse en blaireau un outil idéal pour le rasage de la barbe.
Généralement les poils de blaireau utilisés proviennent de Chine ou le blaireau est plutôt considéré comme vermine dans ce pays.
Il existe plusieurs qualités de blaireau, selon la provenance du poil de l'animal,ces différents qualités sont réparties par ordre croissant de prix : le Pure Badger, le Best Badger et le Super Badger ou Silvertip.



 ルドビク    トオマス   /   le  Royaume  de  Meles   /  copyright ©


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire