Un culte de l'ours ramené aux dimensions de notre modeste nature . . . Robert Hainard naturaliste, peintre, sculpteur et écrivain suisse
PIÈGE  PHOTOGRAPHIQUE
les  différentes  techniques

La définition de piégeage photographique, consiste en faite à réaliser des photographies automatiquement d'une existence sauvage mais sans une présence humaine. Cette technique existe depuis quasiment l'invention de la photographie et de nos jours cette pratique de photo animalière à fortement évolué.  


L' HISTOIRE  DU  PIÈGE  PHOTOGRAPHIQUE
NAISSANCE  D' UNE  TECHNOLOGIE
Un piège photographique est un dispositif permettant de faire des photographies d'êtres vivants sans intervention humaine. Le piège photographique permet de photographier des sujets non perturbés par la présence humaine. Il est également très utilisé dans le cadre de la recherche scientifique sur des animaux très discrets et permet le comptage des espèces d'une aire géographique donnée. De manière fortuite. Cette technique a également permis de découvrir de nouveaux animaux que l'ont ne soupçonnaient même pas leurs présence.
Les touts premiers piège photographique, leurs usages premier était surtout utilisé dans le domaine de la chasse, pour entre autre observer le gibier dans un biotope. Mais maintenant, grâce à sa grande mobilité, son autonomie et ses caractéristiques le rendant facilement utilisable en extérieur sur n'importe qu'elle terrain. De nombreux amoureux de la nature ou pour des études scientifique sur certaines espèces exploitent maintenant ce type d'appareil.
Depuis quelques années, et avec les progrès de la technologie, les pièges photographiques ont vu leurs capacités augmentées. En effet, en plus de la fonction photo basique, certains modèles sont dotés d'un système de prise de vidéo avec audio. Il existe également des appareils dont les systèmes sont parfaitement silencieux et qui n'émettent aucune lumière visible grâce à des diodes électroluminescentes émettant des infrarouges, ainsi ces modèles sont indétectables par les animaux. Ces appareils peuvent donc prendre des photos également la nuit, mais en noir et blanc. Enfin, certains modèles disposent d'un système les reliant au réseau GSM, ils sont donc capables d'envoyer en direct les clichés pris, et permettent à l'utilisateur d'avoir une vue en temps réel de la scène.
En France depuis 1995 l'office du génie écologique O.G.E. afin d'étudier les mammifères dans un espace sauvages, ont développé des compétences dans la photo et dans la vidéo surveillance de la faune sauvage par l'utilisation des pièges photographiques, se sont d'ailleurs eux les touts premiers qui ont développé cette technique en France. Au début des années 90, pour les premiers suivis ont utilisaient un piège photo de marque TrailMaster, dispositif couplant à la fois un détecteur de mouvement et un appareil photo argentique, nos bonnes vieilles pellicules photographique qui à maintenant laissé la place à la carte mémoire des appareils numériques.
   


LES  PIÈGES  A  IMAGES  BLAIREAULOGIQUE
Les deux pièges photographiques que nous utilisons pour étudier l'existence des blaireaux sont de marque Primos, Scoutguard et Bushnell. Pour la marque Primos dont il existe 3 modèles chez se fabricant, celui qui nous utilisons c'est le Proof Cam 2, rapport qualité prix, vendu 180 euros, c'est le top, pour le Scoutguard c'est le modèle SG-990V, il est plus performant que le modèle Primos, vous pouvez le trouvez à 220 euros environs et le Bushnell Trophy Cam Essential E2 son prix est de 200 euros environs. Ces trois modèles sont vraiment excellent mais tellement différent, jugé par vous même vous trouverez les différentes caractéristiques techniques de chaque modèle ci dessous.


Le PRIMOS Proof Cam 2
Vitesse de déclenchement 0.4s voire moins
12MP (deux résolutions photos)
Mode rafale de 1 à 5 photos
Vidéo en HD (1280x 720 ou 320x240) jusqu'à 60s de jour comme de nuit
Enregistrement sonore sur les vidéos
Mode séquentiel 1min, 2min, 5min, 10min, 60min
48 LEDS peu visibles de nuit
Champ de vision de 45°
Capteur multi-zone
Objectif 7.5mm f/3
Sensibilité AUTO - 45°
Ecran LCD de réglage 1.1 pouce
Réglage ultra facile gràce à des curseurs
Carte mémoire SDHC jusqu'à 32GO
8 piles AA (non fournies) - Lithium recommandé
Fonctionnement avec des piles au lithium -23° à 60°
Poids 700g
Taille: 13.33 x 10.79 x 6.35
Couleur Camouflé
Livré avec manuel et sangle de fixation.
Passage frontal pour le câble python




Le SCOUTGUARD SG-990V
Prise de photos, vidéos ou mode hybride (paramétrable dans le menu)
Résolution des photos: 12MP=4608x2592 / 8MP=38404x2160 / 5MP = 3072x1728 (JPEG)
Champ de vision : 65°
Zoom digital : x2, x3, x4
Résolution des vidéos: HD 1920x1080 / 1280x720, 24 seconde (AVI)
Durée des enregistrements vidéo: de 5 à 90 secondes (réglable dans le menu de la caméra)
Ecran LCD 2.0" couleur intégré pour la gestion des paramètres et la visualisation des vidéos
Capteur 12 MégaPixels
Alimentation: 4 ou 8 piles ou accus AA/R6 (3 à 6 mois d'autonomie)
Entrée alimentation 12 volts DC Jack 2,1 mm pour branchement optionnel d'une
batterie externe ou d'un panneau solaire
Carte SD et microSD jusqu'à 32Go (mémoire interne de 32Mo)
42 leds LEDs noires pour la vision de nuit jusqu'à 25 mètres
Sortie TV sur prise jack (câble vers prises RCA fourni) pour connexion d'un moniteur si besoin
Fonction alarme et appâts sonores
Détecteur infrarouge + détecteur de mouvement (détecte à 25 mètres). 
Sensibilité de détection réglable.
Langues : Anglais, Français, Allemand, Suédois, Finlandais et Japonais
Dimensions : 60mm d'épaisseur, 140 mm de hauteur et 90mm de largeur.
Température de fonctionnement: -30°C à 60°C
Poids : 730 Grammes (avec piles)




Le BUSHNELL Trophy Cam Essential E2
Résolution couleurs haute qualité 2, 8 ou 16 MP
Capteur automatique jour/nuit / PIR réglable (Bas/Moy/Haut/Auto)
Vitesse de déclenchement 0,3 sec.
Intervalle de déclenchement programmable : de 1 sec. A 60 min.
Mode multi-image: 1-3 images par déclenchement et mode rafale
Durée de la vidéo : de 1 à 60 secondes, programmable
Résolution(s) en mode vidéo : 640x480 VGA 1280x720 HD
Délai minimum de reprise entre chaque photo ou vidéo : 1 seconde
Le mode Field Scan 2x time-lapse prend des photos à intervalles préprogrammés, de 1 à 60 minutes Plage de températures : -20° C à 60° C
Ecran de réglages de l'appareil sans visualisation des images : oui
Le capteur PIR est activé par le mouvement jusqu'à 30 m/100 pieds angle de détection 52°
Système d'éclairage nocturne: 32 leds peu visibles de nuit portée 10 mètres
Possibilité d'atténuer les flous de mouvement sur les photos
 Fonctionne jusqu’à 12 mois avec un seul jeu de 8 piles AA
Sangle ajustable et pas de vis 1/4-20
Fente carte SD (Maxi 32 GO)
Dimensions : 50mm d'épaisseur, 150 mm de hauteur et 100mm de largeur.



Côté accessoires, vous pouvez leurs ajouter pour les sécuriser par un caisson antivol et antichoc, il vous en coûtera la somme de 40 euros. Pour encore plus sécuriser votre installation, le caisson peut être complété par un câble python à 30 euros et un cadenas cylindrique ultra résistant au sciage et au coupe boulon à 30 euros également. Voici une bonne adresse pour acquérir tout ce matériel http://www.piegephotographique.fr/boutique/index.php. Le site Piège Photographique, sont directeur Frédéric Salgues est un gars super sympathique, si vous avez des questions techniques ou d'autres infos que vous souhaitez connaître, il vous répondra sans problème, n'hésitez pas à le contacter.

Les 3 accessoires pour sécuriser votre piège le caisson, le cadenas et le câble


Cliquez sur le piège photo pour découvrir le site de Frédéric Salgues


L'image ci dessus montre le piège photo en situation près d'une blaireautière
remarquez qu'il n'y a pas de caisson, l'environnement très mimétique du lierre et du piège photo
se mariais parfaitement et en plus la hauteur ou a été placé le piège était à 3 mètres 50 environ,
donc avec tout ces atouts cela ne méritais pas vraiment que le matériel soit sécurisé.


Après avoir laissé le piège durant 3 nuits près de cette adresse
nous avons pu obtenir quelques images sympathiques d'un gros pépère blaireau.



ACCESSOIRES  POUR  PRATIQUER
LE  PIÉGEAGE  PHOTO 
Nous allons évoquer dans ce chapitre, la liste d'accessoires complémentaires qui pourrons vous êtes très utile dans votre pratique du piégeage photographique. Le premier accessoire qui vous sera indispensable c'est un système qui vous permettra de fixer votre piège sur un tronc d'arbre, mais pas n'importe qu'elle accroche. Il existe sur le marché de nombreux modèles, dont certain sont très agressifs et barbare pour les arbres qui accueilleront votre matériel. Se sont des fixations appelé "rotule visses à bois", c'est à dire que cette fixation possède à l'une de ses extrémités une solide vis à bois de 40 mm. que faut viser sur un tronc d'arbres et de l'autre côté se trouve une rotule munie d'une vis au pas photo 1/4" afin de viser votre appareil photo piège. Pour ma part cette fixation est vraiment à proscrire, car cela oblige à percer le corps de l'arbre, donc c'est une porte d'entrée à tous les parasites xylophages, le pauvre arbre il n'a rien demande de t'elle, tout ça pour le plaisir d'un naturaliste photographe afin de réaliser des images  de blaireaux, cela est indigne d'un amoureux des existences sauvages. Utiliser un t'elle dispositif, c'est aller à l'encontre de toutes déontologies face à la protection de la nature, si vous respectez les blaireaux, alors respectez aussi les existences naturelles qui entoures l'adresse d'une blaireautière. En plus l'accessoire coûte 20 euros, payer une telle somme pour réaliser des trous dans les arbres voués plus tard à épouser la mort c'est quant même chère payé. Dans certain cas de figure nous admettons qu'il est impossible d'utiliser la fixation présenté ci dessous, mais si vous n'avez pas d'autre choix que de d'utilisez se perforateur d'arbre, mais utilisez cette accessoire de fixation avec parcimonie, protégez la verte sauvage tellement fragile. Voici donc maintenant cette alternative pour pouvoir fixer votre piège sans abîmer et tuer le corps d'un arbre. Comme les images sont plus explicites qu'un plan ou les mots, vous trouverez ci dessous les clichés vous expliquant la fabrication de ce support Trunk-TreePod, la traduction Française pourrais s'interpréter ainsi "le pied pour tronc d'arbre". Nous n'avons en quelque sorte rien inventé, afin d'usiner cette accessoire vraiment fantastique. En faite pour le réaliser, nous avons pris modèle sur deux mini trépieds photo déjà existants sur le marché photographique, le Pedco UltraPod II Tripod et le Handlepod. Ces deux trépieds sont de merveilleux outils de conceptions pour les personnes qui pratiquent la photographie, ils sont vraiment très bien pensé, déjà, ils sont très petit donc agréable à emporter n'importe ou aussi facile à ranger. Ils sont aussi très évolutifs, avec leur pouvoir de se fixer partout, mais, il y a toujours un mais face des accessoires aussi bien réalisés, c'est le prix, il faudra quant même que vous déboursiez environ 30 à 40 euros euros pour chacun de ces deux petits bijoux technologique, donc à se prix là il est intéressant d'en fabriquer un soit même. Regardez les images du dessous, rien de bien compliqué, tous le monde peu bricoler un Trunk-TreePod, même ci vous n'êtes pas un fou du bricolage, il vous faudra juste une scie à main, une viseuse, du papier de verre de différents grammages, de la colle à bois et quelques pointes et vis à bois de taille différentes. Après avoir rassemblé tout le matériel il n'y a plus cas passer à la pratique... En plus, qu'elle plaisir de réaliser un accessoire fait de ses propres mains, nous trouvons cela tellement merveilleux.            


Le  Trunk-TreePod  maison
Voici les Trunk-TreePod différents pour accueillir les deux pièges photographiques.Ils sont bien sûr été bricolé artisanalement par nos soins, se sont donc des pièces uniques. A droite celui du Primos à gauche du Scoutguard et au milieux la célèbre sangle vendu toujours avec les pièges. Chaque support est équipé d'une petit rotule photo que vous trouverez sur le net proposé à des prix dérisoire. Pour fixer le piège contre un tronc d'arbre, de la paracord est équipé de deux mousquetons tendeur de corde de chez NITE Ize, Dans la quincaillerie de chez cette marque, il existe deux modèle qui peuvent être utilisés, ont les appelles CamJam et figure 9 Carabiner. Pour acheter ces différentes fixations cliquez sur le lien ci dessous de chez NITE Ize. Afin que le Trunk-TreePod ne bouge pas dans tous les sens contre le tronc et en plus ne l'abîme le moins possible, quatre vis à bois ont été fixées maintient l'ensemble du piège photographique. Système pas chère du tout puisque c'est du bois de récupération et, c'est un outil vraiment génial, en plus respect la nature car il ne détruit pas l'arbre comme le montre les systèmes ci dessous et en plus ils sont vraiment très chères.  



Deux fixations pour tronc arbre, une à fixer avec 3 vis à bois encore plus douloureux pour l'arbre et
la deuxième avec une seule vis à bois mais cette dernière n'est vraiment pas mieux, car elle est énorme. Ces deux système sont vraiment très destructeur pour le corps de l'arbre à utiliser avec parcimonie.

Les images ci dessus, vous montre les deux mini trépieds qui ont été utilise afin de pouvoir
réaliser notre Trunk-TreePod maison
  

Les images ci dessous vous montre un accessoire détourné de son usage, il est surtout utilisé dans un domaine autre que la photographie, mais il peut être très utilise pour la pratique du photo piège. Cette accessoire c'est le Rivers edge Climbing grip stick, plus simplement, c'est en faite un tronçon d'échelle de 81 cm. de longueurs et qui ne pèse que 1,8 kg. et possède 3 marches de 28 cm. de long. Elle est en faite principalement utilisé par les chasseurs de tir à l'arc, il s'en servent pour grimper dans un arbre ou se trouve un affût ou un mirador. Avec cette échelle, vous pourrez grimper à plus de 2 mètres de hauteur du sol, il se fixe sur tous les arbres comportant un diamètre de 20 à 50 centimètres de diamètre il s'accroche avec une solide sangle et, il peu accepter 150 kg. de charge. Cette échelle est vraiment génial car cela vous permettra de sécuriser encore plus votre matériel, vous pourrez le fixer au moins à 2 mètres 50 du sol. L'homme généralement, à pour habitude de ne lever la tête que très rarement, en faite il ne regarde que se qu'il se trouve à son niveau, il observe plus devant lui et au sol mais quasiment jamais en hauteur.    


Cliquez sur l'image pour l'agrandir 


Sur les deux images ci dessus, vous pouvez observer deux types d'échelle d'archerie, à gauche la Lone Wolf Climbing Stick le top, elle ne prend pas de place et elle est très légère mais le tarif laisse à réfléchir il faudra que vous déboursiez 219 euros Oups ! Le cliché de droite c'est l'échelle Climbing Stick Rivers Edge vous coûtera beaucoup moins chère 29 euros, c'est celle que l'ont utilises, elle est vraiment très bien mais plus lourde et plus encombrante. Il existe bien d'autre modèle et à tous les prix, en cherchant sur le web, vous trouverez très certainement votre bonheur.



ATTENTION !
Si vous avez l'intention d'utiliser ce type d'échelle pour installer votre piège photographique, n'oubliez pas de vous assurez sur le tronc afin de ne pas chuter, utilisez du matériels d'escalade un harnais, des mousquetons et une corde suffise afin de limiter les accidents, pensez absolument à votre sécurité la vie est trop précieuse ne jouez pas avec.   




TRUCS  ET  ASTUCE  DU  PARFAIT  " PIÈGEURS " 
Le blaireau a un odorat super développé, il est 800 fois plus sensible que celui de l'homme, donc, afin d'éviter que votre odeur soit laissée sur vos pièges photographiques, utilisez toujours des gants fin pour manipuler votre matériel.
Pour aller beaucoup plus loin, nous enfermons tous les matériels, quant nous disons tous le matos, les accessoires comme les supports, les filets de camouflages, les gants de manipulation ... en font tous partie. Nous les enfermons dans des pochettes comme par exemple celles utilisées dans l'armée utilisé surtout pour y loger des accessoires divers ou des sacs souple étanches de contenance différente et pliable, ces dernier sont utilisé également dans le domaine militaire ou de la navigation. Leurs tarifs sont dérisoires de 7 à 10 euros seulement. 




Maintenant il faudra que vous les garnissez de foin, d'herbe sèche, de paille sèche... afin de détruire toutes les odeurs. Cette technique n'est bien sur pas garanti à 100%, quoi que cela n'est pas une certitude quant même preuves à l'appuis, comme le montre les images et les vidéos du comportement d'un blaireau envers l'un de nos pièges (voir ci dessous). Mais, utilisez cet astuce nous vous garantissons un franc succès, cela limitera fortement toutes les odeurs que le blaireau identifierais comme un danger et, il ne se présentera donc pas devant votre piège à images, le résulta sera un échec total et stérile. Petit astuce important, changez le foin tous les ans afin de garder une odeur toujours correcte et forte.  
Le redoutable destructeur d'odeurs suspectes


Cette technique est surtout utilisé lorsque vous fixez votre piège photographique à hauteur du blaireau, mais si vous utilisez la technique évoqué plus haut celle avec le montage en hauteur et avec l'échelle le blaireau ne sentira pas votre odeur car elle se propagera en altitude, mais cela ne veut pas dire que vous n'utiliserez pas votre gants de manipulation, il faut toujours que vous les portiez même dans ce cas de figure, c'est très important il ne faut pas que vous l'oubliez.






Piège photo sans odeur suspectes
voici 3 clichés à l'appuis qui montre des gros plan de la tête d'un blaireau


Télécharger également ce petit film,
ils vous montres le résulta extraordinaire d'une poignée de foin, frissons garantis... 

   

Autre accessoire, pas indispensable mais qui peut avoir sa place dans la musette du blaireaulogue, une paire de sur-chaussons que vous enfilerez sur vos de chaussures de randonnée, cela limitera également les odeurs au sol car si vous avez piétinez une coulée ou les environs de la blaireautière il ne sera pas négligeable de porter ce genre de "mocassin" anti-odeur et n'oubliez pas aussi de les stocker également dans une pochette remplis de foins. Les sur-chaussons que nous utilisons, sont des chaussons d'approche silencieuse pour les chasseurs à l'arc des Catprowlers de chez Rancho Safari, ces chaussons ont je crois été dénichée en occasion sur Ebay à 15 euros, sinon si vous avez l'intention de vous en achetez il faudra débourser 45 euros environs avec frais de port, oui vous me direz, c'est chère de sortir une telle somme, surtout pour les détourner de sont usage initiale, mais voici l'adresse d'un site qui les proposes http://www.archerie-frereloup.com/A-4824-chaussons-catprowlers.aspx. En cherchant bien, vous trouverez bien d'autres accessoires qui auront la même utilisation et à beaucoup moins chère, le net regorge de surprise vous trouverez très certainement votre bonheur.      




Il existe bien d'autre technique pour détruire ou étouffer son odeur d'humain bien particulière, la liste est trop longue pour les évoquer ici, ce blog n'est pas là pour cela, vous découvrir sur le net énormément d'infos la dessus. Nous même, nous utilisons une autre technique maison, mise à part celle citée ci dessus avec le foin, cet astuce tenu secret à fait c'est preuves, mais nous ne l'évoquerons pas ici car sa préparation restera totalement confidentielle, non bien sûr, nous ne sommes pas égoïste loin de là, mais beaucoup de personnes parfois aux attentions peut scrupuleuses navigues sur ce présent blog, ils pourraient utiliser cette technique à des fin dévastatrice avec les existences sauvages, donc nous resterons silencieux sur ce sujet.
Sinon, il existe autrement d'autres artifices dite destructeur d'odeur, se sont des sortes d'agents masquant d'odeur que l'on trouve malheureusement sur plusieurs sites de chasse et en plus, il y a plusieurs "parfums" odeur d'humus, odeur feuilles mortes, ... houai ! bon, et en plus les tarifs vont de 15 à 30 euros, ce n'est quant même pas donné pour ne plus puer l'être humain, faut pas non plus déconn... mer... alors. Nous ne les avons pas encore testé, mais nous ne croyons pas à leurs réelles efficacité sur le terrain, jouer à l'homme invisible d'odeurs à 100% n'est pas vraiment une certitude. Quoi qu'il en soit, vu le flaire extraordinaire du blaireau, vous fixerez toujours une odeur bien caractéristique qui est propre à l'homme, donc essayer de berner l'odorat très sensible du blaireau ne sera pas une mince affaire, la tolérance zéro absolue n'existe pas Monsieur Taison. Le sondage est lancé avis au personnes qui se sont déjà aspergé de cette lotion soit disant miracle, cela nous intéresses de connaître leurs réelles efficacités, à suivre ...




Quoi qu'il en soit, toutes ces techniques énumérées ci dessus, sont juste là pour essayer de détruire un maximum votre odeur, ils vous serons tout de même d'une aide précieuse, ne les négligés pas. Bon piège photographique.      



CONCLUSION  SUR  LES  PIÈGES  PHOTOGRAPHIQUES
En conclusion, nous pensons qu'il n'est vraiment pas nécessaire d'investir une somme exorbitant dans un piège photographie. Ce piège à images et à vidéos sera juste un outils pour vous aidez à étudier la vie ou le comportement d'une espèce. Avec un piège photographique, ne cherchez pas à réaliser des images visuellement belles a regarder, elles n'aurons jamais leurs places dans une galerie d'art, ce n'est pas vraiment des appareils prévu pour ça. Si vous souhaitez réalisez se genre de clichées, alors il votre investir d'un du matériel plus conséquent donc plus chère, mais ce présent article n'est pas là pour évoquer cette autre technique de piégeage photographe à la nature beaucoup plus complexe et nettement plus lourd à mettre en oeuvre, mais se sera le thème d'un prochain article sur ce même blog et dans ce présent article. Nous pratiquons également cette approche photographique, ces deux techniques sont vraiment très différent l'une de l'autre, mais elle sont tellement merveilleuses très intéressantes à pratiquer. 


POUR  EN SAVOIR  PLUS ...
Dans la Gazette des grands prédateurs, c'est le magazine éditée depuis 1993 par l'association Ferus - en latin « ce qui est sauvage » - c'est une association de protection de la faune sauvage surtout consacrée à l’ours, au loup et au lynx. Dans son n°52 de mai 2014, un numéro spécial piège photographique, Frédéric Salgues, nom déjà cité dans ce présent blog, vous parlent et vous expliquent les généralités techniques des pièges photographiques. A télécharger et à lire absolument, très instructif, vous apprendrez beaucoup.

   



Réalisation des films à l'aide de piège photographique vidéo



Cliquez sur les logos ci dessous afin de télécharger les films

( Attention les vidéos sont toutes en format avi )





Vidéo 1
Escapade nocturne auprès de sa blaireautière
durée 30 secondes



Vidéo 2
Deuxième escapade nocturne auprès de sa blaireautière
durée 30 secondes



Vidéo 3
" Blaireaux Land " au pays d'une forêt
durée 30 secondes



Vidéo 4
Ramassage de litière
durée 10 secondes





ルドビク    トオマス   /   le  Royaume  de  Meles   /  copyright ©


1 commentaire:

  1. bj,appareil plutôt sympa, mais peu facile a mettre en oeuvre sans notice (pour moi en français)

    RépondreSupprimer