Un culte de l'ours ramené aux dimensions de notre modeste nature . . . Robert Hainard naturaliste, peintre, sculpteur et écrivain suisse
INVITATION   NOCTURNE   CHEZ
MELES   BADGER   FAMILY
Tout ce qu'il faut connaître pour réaliser un affût afin d'observer le petit ourson des bois


A gauche l'image d'une caméra thermique et à droite le résulta avec une vision nocturne infrarouge


Suivre une famille de blaireau évoluant au coeur de leur village est un spectacle enthousiasmant mais, cela demande surtout une bonne préparation et une infime discrétion pour ainsi pouvoir contempler l'existence, tout une nuit durant, un spectacle blaireaulogique. Voilà quelques conseils et astuce à suivre afin d'observer sans déranger tout en respectant la vie secrète et mystérieuse des blaireaux.



Le repérage de la blaireautière
Si vous souhaitez observer le blaireau à l'affût, encore faut il trouver l'adresse d'un village. Pour cela orientez vous vers l'article "indices et traces de présence" sur ce présent blog, cette article vous sera très utile pour mener votre enquête de prospection pour ainsi trouvez une blaireautière et pouvoir réaliser vos futures affûts à blaireau. Lorsque que vos recherches ont abouti à un résulta, il s'agit maintenant de savoir si celui ci est occupé par le petit ourson des bois, soyez donc attentifs à tous les indices que vous trouverez autour de cette adresse. Pour vous aidez dans votre investigation ichnologique, voici l'image d'une adresse entourée de 8 vignettes qui vous expose quelques indices les plus fréquemment observé. Ce schéma sera un précieux atout dans vos recherches d'une blaireautière.

Les préparatifs d'un affût
Après avoir localisé la blaireautière pour vos futures affût, il faudra prendre maintenant quelques précautions. Tout d'abord repérez sur une carte le lieu exacte de l'adresse, puis sur place essayez de faire un itinéraire silencieux et absent d'odeur pour regagner la forteresse souterraine. Si cette adresse n'est pas facile à localiser, surtout en sous bois lieux de prédilection du blaireau, réalisez un plan sur une feuille blanche ou faite une sorte de marquage sur le sentier d'approche, mais attention si possible utilisez une technique qui ne soit pas visible aux yeux de tous afin d'éviter tout dérangement ou tout autre mauvaises surprises. Employez une méthode que vous seul connaissez le secret. Pour travailler se repérage, regardez tout autour de vous, la nature ne manque pas d'objets naturelles pour effectuer votre technique façon Petit Poucet, attention quand même, de ne pas tracer un boulevard qui indiquerait qu'il y a quelque chose d'intéressant au bout du sentier balisé... Fait également très attention de ne pas tracer votre sentier sur des coulées afin de ne pas signaler votre présence au redoutable flaire de ce mustélidés. 
Bien que l'on puisse réaliser des affûts tout le long de l'année, il y a des périodes beaucoup plus propice que d'autre. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, les dates les plus favorables sont surtout au mois mai jusqu'à fin juin, durant ces périodes vous aurez la chance en plus d'observer les blaireautins, ils beaucoup moins farouches que les adultes. Avant de réaliser votre première affût, allez voir deux au trois jours avant, afin d'observer et d'identifier les terriers les plus actifs comme la présence de déblais frais ou des gueules bien dégagées sans végétation devant le perron.
Le soir venu, après avoir énuméré la liste complète de tous le matériel à emporter comme votre indispensable paire de jumelle, la vison nocturne, lampes avec les piles et accus de rechange, ect... il faudra que vous mettiez des vêtements chaud et bien que le blaireau a une piètre vue, il la réputation donc d'être bigleux, choisissez les quant même d'une couleur neutre qui ce fond dans l'environnement, cela vous empêchera également d'être vu par des congénères de votre espèces trop curieux. Essayez d'arriver au moins une ou deux heures sur votre poste d'observation c'est à dire avant le couché du soleil et installez vous entre cinq et dix mètres maximum du terrier, surtout lors de votre arrivez ne chercher surtout pas à allez tourner autour des gueules afin de ne pas laisser votre épouvantable odeur, car cela aboutirait à un affût stérile. Essayez de choisir un endroit ou le vent ne vienne pas courir vers la blaireautière, afin de connaître le sens d'Eole, pour cela utilisez une technique maison vraiment toute simple, récupérez un flacon vide pour la désinfection des cloisons nasales lors d'un rhume, videz le et remplissez le de farine ou de talc attention prenez le sans parfum, il suffit juste d'exercez une légère pression sur le flacon pour envoyer un nuage blanchâtre, le déplacement de la poudre blanche vous indiquera alors le sens du vent et ainsi vous serez ou établir vous affût. Utilisez régulièrement ce petit outil afin de contrôler tout au long de votre affût le sens du vent, ce dernier  ne cesse souvent de changer de direction. Autre astuce, pour éviter continuellement d'utiliser la poire à talc, enfoncez un petit piquet dans le sol (a réaliser avant la soirée de l'affût ), à sa base, fixez au bout d'un file une plume d'oiseaux, ainsi il vous indiquera tout au long de votre affût la direction qu'empreinte le vent, c'est une technique qu'utilise certains tireurs à l'arc, la plume est alors fixée sur la branche branche supérieur au niveau de la poupée de l'arc.   
Ne faite pas un affût de plus de deux personnes à chaque fois, maximum trois cela est grandement suffisant, être trop nombreux limitera vos chances d'observation et augmentera d'autant plus le dérangement. Essayer de vous installez le plus confortablement possible, car l'attente risque d'être longue, l'astuce sera par terre d'isoler le sol à l'aide d'un tapis mousse et de adosser le long d'un tronc. Malheureusement, si l'on est pris de crampes, de fourmillements ou d'une irrésistible envie de bouger, faite le avec des mouvements lents et silencieux.
Avant sa sortie, tant il est méfiant, le blaireau prend son temps, il reste de longues minutes devant la gueule de son terrier, il écoute et avec son exceptionnelle nez, il renifle d'éventuelles menaces qui pourrait roder autour de la blaireautière, s'il y a le moindre doute d'un danger, celui ci ne sortira pas, il essaiera quant même de faire deux tentatives de sortie mais pas trois.
Le comportement que vous devez adopter lors de la sortie des blaireaux, il faut demeurer calme et discret et éviter tout geste brusque. Question que beaucoup de personnes se posent, "si il fait trop sombre, peut on allumer une lampe torche? " tous les puristes répondraient "jamais", cependant l'utilisation d'une lampe vous permettra d'observer la vie du blaireau en détail. Essayez d'éclairer avec une torche pourvu d'un filtre bleu, il semblerais accepter cette coloration très facilement, mais cela dépendra d'un individu à l'autre, soit il accepte soit il refuse. Il faut éclairer la scène par intermittence régulièrement environs toutes les cinq minutes. Le top du top, si votre budget le permet, se serais d'acquérir une vision nocturne ou mieux encore, une caméra thermique mais là ce n'est pas le même tarif. Ces instruments sont vraiment fantastiques, ils sont bourré de technologie, se sont de véritables bijoux pour l'observation nocturne des animaux, plus aucune lumière visible ne viendra parasiter vos noctambules d'observations, c'est tellement génial de voir une famille de blaireau sans que celle ci ne vous vois pas, qu'elle spectacle merveilleux. 
Enfin il faut impérativement, avant de quitter les lieux, s'assurer que les blaireaux soient partis. Voilà nous pensons avoir répondu à toutes les questions que vous vous posez. Si vous respectez scrupuleusement toutes ces consignes à la lettre, cela permettra de mettre toutes les chances de votre côtés pour que vos affûts à blaireau ne se termine pas par des soirées stériles. Même si vous avez mis en pratique tous ces conseils, ne vous découragez pas, persistez mais gardez toujours à l'esprit que l'animal doit passer avant votre approche naturaliste. Bonnes et respectueuse observation blaireaulogique.               



Les accessoires et le matériel d'observation
du noctambule blaireaulogue
Vous trouverez ci dessous, une série d'images du matériel et d'accessoires que nous utilisons régulièrement lors de nos affûts à blaireau. Les images de la caméra thermique ne sont que là pour illustrer ce chapitre et vous montrez à quoi cela ressemble, L'imagerie thermographique coûte très chère, les capteurs qui compose ces caméras sont complexes et très onéreux. A l'heure actuelle, nous ne possédons pas encore ce type de matériel... mais qui sait un jour peut être...

    


Flacon à "Eole" remplis de farine pour connaître la direction du vent



Une lampe torche du type Mag-lite ML 4 avec l'option ampoule xenon magnum star, ici elle est équipé d'un filtre bleu, mais lorsque que nous utilisons la vision nocturne ont lui adapte un filtreinfrarouge de 850 nm pour augmenter le confort de visée. L'ampoule krypton à été changé par une version led Luxeon dome MiniStar5 TLE-6 extreme plus puissante augmentent la torche de 30%, elle dure plus longtemps et consomme moins de batterie.





Camera thermique de la marque Thermoteknix la Ticam 750
pour en savoir plus cliquez sur le logo de la marque





Monoculaire de vision nocturne génération 2 de marque Yukon la Manual NVMT Spartan avec son objectif 4x50 et ses deux autres objectifs en option, un 2x24 à gauche et le 3x50 à droite de l'image


Un petit bricolage pour vision nocturne
Pour les bricoleurs, car le bricolage est maître dans cette discipline, afin de ne pas avoir continuellement l'oeil collé au viseur de votre vision nocturne, nous l'avons donc modifié. Il suffit juste de retirer l'oculaire de visée afin d'y adapter une caméra espion, il en existe de nombreux modèle, mais celle présentée sur le cliché ci dessous est une mini caméra couleur à focale variable, cette dernière est équipé d'un zoom de 2.8 - 12 millimètres et elle possède une résolution de 1280 x 720 pixels. Afin d'adapter cette mini caméra sur votre monoculaire nocturne, avec un peut de technique et de réflexion, allez vadrouiller dans les magasins de bricolages, comme par exemple dans le rayon ou se trouve les tuyaux en pvc pour les canalisations d'eau, de nombreux raccords existent, vous trouverez très certainement votre bonheur, essayez d'acheter des accessoires détournés de leurs usages initiales, en l'usinant correctement, vous verrez ils ferons parfois très bien l'affaire pour réaliser un adaptateur pour votre petite caméra. Cette mini caméra est reliée à un moniteur vidéo de marque Aputure le VS-1 avec un écran de 7", c'est largement suffisant pour obtenir un résulte intéressant. Si le rayon infrarouge intégré à la vison nocturne n'est pas assez puissant pour éclairer la blaireautière, nous compléterons l'ensemble avec la fameuse lampe torche Mag-Lite ML-4 non pas équipé cette fois ci d'un filtre bleu mais d'un filtre infrarouge. La lampe et le monoculaire nocturne sont fixé sur un plateau en bois, bien sûr une système bricolé par nos soins. Nous avons utilisé des colliers pour fixé les tubes pvc d'un Ø 40mm. pour accrocher la Mag-Lite, et une vis au pas photo pour le monoculaire. Le support en bois, est maintenu par un solide trépied photo muni d'une fixation rapide.







Les différents systèmes de batteries et d'accumulateurs pour alimenter tout le matériel
de gauche à droite pour le moniteur, la camera, la torche Maglite et la vision nocturne



Les deux images ci dessous vous expose le matériel d'observation nocturne complètement monté sur un solide trépied photographique



  
ルドビク    トオマス   /   le  Royaume  de  Meles   /  copyright ©

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire